Parcs & Jardins

Saintes dispose de grands espaces verts et de petits jardins/parcs fréquentés des promeneurs, touristes, parents et enfants.

Préservons la biodiversité !

Saintes, ville nature

 

La Ville s’est engagée dans une meilleure gestion des espaces verts au profit de sa faune et de sa flore. Elle a ainsi mis en place des hôtels à insectes, des nichoirs à oiseaux et a opté pour la fauche tardive afin de privilégier l’équilibre de ces petits habitants.

La Ville a diminué sa consommation d’eau et de pesticides au profit de méthodes plus écologiques afin de préserver ses ressources naturelles et de privilégier sa faune et sa flore.

Téléchargez ici la brochure « La nature revient en ville »

Des résultats encourageants

Depuis 2010, les jardiniers de la ville ont remplacé le désherbant chimique par le brûleur thermique, soit une baisse de l’utilisation des pesticides de 95%.

La consommation d’eau pour l’arrosage des espaces verts a elle aussi considérablement diminuée. La ville n’utilise plus que 6000 mètres cubes d’eau contre 10 000 mètres cubes en 2010 et 60 000 mètres cube en  2007.

Quelques gestes de la Ville

  • La couverture des sols : utilisation du broyat des branches d’arbres élaguées sur les massifs et au pieds des arbres, dans le but de nourrir le sol et de diminuer l’arrosage.
  • La tonte différenciée : cette méthode consiste à ne pas tondre les abords immédiats des arbres afin de préserver et de valoriser la biodiversité. Elle présente de nombreux avantages pour la biodiversité grâce à des gestes comme la fauche tardive. Elle permet à la faune et à la flore de se développer et donc de réfugier de nouvelles espèces d’insectes.
  • La fauche tardive : certains espaces, le long des routes ou sur la Prairie de La Palu sont tondus tardivement, quand l’activité biologique se termine.
  • Les hôtels à insectes : en bambous, écorces et briques remplis de paille, ces hôtels accueillent les insectes utiles aux jardins. Ils permettent de reconstituer l’habitat d’une ou plusieurs espèces d’insectes auxiliaires. L’idéal est d’orienter son hôtel à insectes vers le sud et de le placer à proximité d’une haie afin que ces petites bêtes trouvent de quoi se nourrir.
  • Les nichoirs à oiseaux : ils servent principalement à abriter les oiseaux qui ont de plus en plus de mal à trouver de quoi se loger. L’idéal est d’installer le nichoir au calme et de l’orienter entre l’est et le sud (éviter le plein soleil). Suivant les espèces que vous souhaiter attirer, accrochez votre nichoir entre novembre et février.

Hotel à Insectes  Tonte Différenciée

      Nichoirs Oiseaux

Le jardin public

Réalisé en 1925 sur la rive droite, le long de la Charente, le jardin public est un lieu de calme, de jeux et de spectacles d’été. D’une surface de 3 hectares, il est un carrefour entre la rive droite et la passerelle pour accéder à la rive gauche.

Horaires d’ouverture :

  • du 1er mars au 15 mai de 8h à 19h,
  • du 16 mai au 30 septembre de 8h à 21h,
  • du 1er octobre au 28 février de 8h à 17h30.

Manège, toboggans, balançoires et autres jeux n’attendent que les enfants. Le jardin public est un endroit idéal pour se promener, flâner et venir se rafraîchir à l’Orangerie, édifice de style XVIIème siècle transformé en salon de thé.

Parc des Arènes

Situé au 12B Chemin des Carrières de la Croix à Saintes, ce petit parc, très ombragé, est à deux pas de l’amphithéâtre gallo-romain.

Idéal pour se promener, le parc propose de petits jeux pour les enfants ainsi qu’un parcours pédestre qui fait le tour du parc.

Jardin de l'Hostellerie

Les jardins de l’Hostellerie se situe à la Médiathèque municipale François-Mitterrand, Place de l’Échevinage.

Le jardin de l’Hostellerie est niché au creux d’un vaste hôtel particulier jouxtant au nord l’ancienne hôtellerie du couvent des Jacobins. Successivement jardin d’agrément, puis espace de stockage laissé à l’abandon au fil du temps, jusqu’à ce que la ville rachète la parcelle à un quincailler à la fin du XXe siècle.
Le jardin est réaménagé par les services municipaux de Saintes à partir de 2003. Du fait de sa forte pente, il est composé de 3 terrasses et rassemble les éléments caractéristiques du patrimoine paysager saintais : des bassins, des ensembles végétaux mêlant massifs communs et plantes locales, et des éléments décoratifs en pierre calcaire qui font écho à l’architecture de l’hôtel particulier originel.

Le jardin est ouvert gratuitement toute l’année aux heures d’ouverture de la médiathèque François-Mitterrand.