Réouverture François‑Mitterand

Les médiathèques restent ouvertes durant le confinement sur les horaires habituels d’ouverture

 

Un an d’activité peu habituelle

Dans la nuit du 28 novembre 2019, la toiture de la médiathèque du centre-ville s’effondrait, causant dans le même temps d’importants dégâts matériels au sein de ce lieu dédié à la découverte et au partage des cultures.

Pendant plusieurs mois, pour renaître et redevenir à nouveau cet espace culturel ouvert à tous les publics, la médiathèque François-Mitterrand et son jardin ont connu une activité intense et peu habituelle : interventions d’artisans, d’entreprises et de services municipaux qui ont œuvré au quotidien à la rénovation du bâtiment ; pose d’un toit parapluie pour protéger des intempéries pendant les travaux, mais aussi pose de la nouvelle toiture et de la nouvelle verrière, et pose de nouveaux revêtements de sols.

Tout au long de cette période, les équipes des médiathèques ont également assuré, entre autres activités, la gestion et le traitement des documents (livres, CD, DVD…) des différents espaces de la médiathèque ; toujours en vue de répondre au mieux aux besoins et aux attentes des publics …

Une réouverture adaptée à la situation sanitaire

Horaires pour les médiathèques François-Mitterrand et Louis-Aragon

 

Afin de répondre à la gestion des contraintes sanitaires (mise en quarantaine des documents et nettoyage des locaux notamment), les horaires d’ouverture au public ont été aménagés :

  • mardi, jeudi, vendredi : de 13h à 17h ;
  • mercredi : de 10h à 12h et de 14h à 17h
  • samedi : de 10h à 12h et de 14h à 17h

Conditions d’accès

  • Port du masque obligatoire à partir de 11 ans
  • Désinfection des mains à l’entrée des médiathèques
  • Respect du sens de circulation à la médiathèque François-Mitterrand, avec une entrée, une sortie et un accueil retour des documents différenciés
  • Respect des distanciations physiques
  • Diminution de la jauge public (152 personnes pour la médiathèque François-Mitterrand et 15 personnes pour la médiathèque Louis-Aragon)

Restrictions

  • Interdiction de déplacer le mobilier (ex : chaises)
  • L’accès aux ordinateurs et le visionnage de films sont momentanément suspendus (maintien du wifi public à François-Mitterrand)
Fonds ancien

Décontamination en vue d"une réouverture partielle en 2021

UN PATRIMOINE INTELLECTUEL ET HISTORIQUE D’EXCEPTION

Le Fonds ancien et régional des médiathèques municipales de Saintes compte aujourd’hui  400 000 documents, datant du XIe au XXIe siècle. Ce fonds comporte un grand nombre de documents remarquables et en exemplaires uniques, notamment autour de l’histoire locale.

Ces collections patrimoniales, constituées à l’origine par les confiscations révolutionnaires, ne cesseront de s’enrichir au fil des décennies. La diversité des collections patrimoniales municipales actuellement conservées (sur plus de 3,5 km linéaires) au sein de la médiathèque François-Mitterrand (Fonds ancien et régional) se présente comme suit : un ensemble important de manuscrits, dont des manuscrits médiévaux enluminés, une vingtaine d’incunables, de nombreux plans et cartes (dont le premier plan aquarellé de Saintes, Braun, 1560), de nombreuses gravures de monuments régionaux, des éditions originales de grands auteurs (Pascal, Agrippa d’Aubigné), des œuvres en Saintongeais (Burgaud des Marets) ; mais aussi, un très grand fonds photographique (plaques de verre, négatifs de presse, diapositives, etc.), ou encore des livres pour la jeunesse (de la du fin 19ème siècle à nos jours).

DES COLLECTIONS MENACÉES

L’ensemble de ces collections patrimoniales ne sont plus proposées au public depuis juillet 2011, en raison de leur contamination fongique.

L’étude de 2010 menée par le laboratoire de la Bibliothèque nationale de France mentionne que « l’ensemble des moisissures identifiées a la capacité de dégrader le papier, les toiles à base de coton, les colles animales, le cuir et le parchemin ».

Cette inaccessibilité durera tant que les collections patrimoniales n’auront pas été décontaminées et qu’elles n’auront pas trouvé un lieu de conservation sain.

LE PROCESSUS DE DÉCONTAMINATION ENCLENCHÉ

Les collections patrimoniales récemment déplacées (1er semaine de novembre 2019) en raison du risque d’effondrement de la toiture qui les abritait, représentent les 2/5èmes des collections patrimoniales (soit 1,6km linéaires). Elles correspondent au fonds de manuscrits (1 800 boîtes d’archives : manuscrits médiévaux enluminés, manuscrit de Savigny du Radeau de la Méduse, antiphonaires des 17ème et 18ème siècles), et au fonds de presse (500 titres de journaux locaux et nationaux, bulletins de sociétés savantes, revues techniques, commerciales et culturelles).

Pour remédier à cette situation, à la fois sur le plan de la conservation des documents et sur le plan de leur communication aux publics, l’envoi en décontamination est nécessaire. Il s’agit de traiter dans un premier temps les collections de presse et de manuscrits déplacées face au risque d’effondrement (soit 1,6 km sur les 3, 5 km linéaires).

De manière concomitante, la réhabilitation de l’espace de conservation de ces documents, situé au deuxième étage de l’air nord de la médiathèque François-Mitterrand, sera réalisée pour pouvoir accueillir les collections dans un lieu sain à leur retour de décontamination.  Cet espace sera rénové en tenant compte des conditions de conservation exigées pour ce type de document. L’aménagement d’une salle de consultation est également prévu. Elle pourra accueillir le public et lui permettre de retrouver une partie des collections patrimoniales.

LES ÉTAPES DU PROJET DE DÉCONTAMINATION
  • PRINTEMPS 2020 : La préparation des collections par l’équipe des médiathèques en vu de leur envoi en décontamination : réorganisation physique et reconditionnement.
  • ÉTÉ 2020 : La préparation au transport par l’entreprise pour la décontamination : mise en bacs, mise sur palettes depuis la Salle de l’Étoile et chargement. La visite par les équipes des médiathèques des locaux où aura lieu la décontamination.
  • DÉBUT 2021: Le retour des documents à Saintes, la dépalettisation et la réimplantation sur les rayonnages dans une salle respectant les conditions d’accueil de documents patrimoniaux (travaux de mise aux normes).
  • MARS 2021 : L’ouverture au public d’une salle de consultation et la possibilité d’accéder aux collections décontaminées.