Modernisation de la ligne ferroviaire Angoulême – Saintes ‑ Royan

La ligne ferroviaire Angoulême – Saintes – Royan va faire l’objet de travaux de modernisation qui vont nécessiter un arrêt des circulations des TER entre Saintes et Angoulême du 11 janvier au 9 juillet 2021.

Du 11 janvier au 9 juillet 2021, des travaux sur la ligne TER 16 entre Saintes et Angoulême.

Afin d’assurer une continuité du service pendant les travaux, des cars sont mis en place pour remplacer les TER. Les fiches horaires de ces cars sont disponibles sur le site ter.sncf.com/nouvelle-aquitaine. Les correspondances TER-CAR seront assurées à Saintes pour maintenir une liaison de bout en bout. Par ailleurs, les horaires pour les déplacements domicile/travail ou études seront préservés.

Un aller-retour supplémentaire sur la ligne TER 17 Royan-Saintes-Niort a également été créé pendant les travaux, du lundi au samedi. Cet aller-retour permet de maintenir des liaisons ferroviaires efficaces entre Paris et Royan (en 3h50 et avec une seule correspondance). Les horaires sont les suivants :

  • Dans le sens vers Paris : TER Royan 7h41 – Niort 9h16 puis TGV Niort 9h29 – Paris 11h35 ;
  • Dans le sens vers Royan : TGV Paris 7h27 – Niort 9h35 puis Niort 9h43 – Royan 11h13.

Des travaux, pour quoi faire ?

La Région Nouvelle-Aquitaine, les Départements de Charente-Maritime et de Charente, l’Etat, et SNCF Réseau se sont engagés pour améliorer et pérenniser le réseau de transport ferroviaire. Ces travaux de modernisation de la voie, d’un montant total de 30,1 M€ sont financés à 40,5% par l’Etat, 26,6%-8M€ par la Région Nouvelle-Aquitaine, 12,2% par le Département de Charente – Maritime, 12,2% par le Département de Charente, 8,5% SNCF Réseau. Ils ont pour objectif de :

  • maintenir les performances de la ligne (vitesse de circulation à 110 km/h) en évitant le risque d’une réduction de la vitesse à 80 km/h dans le secteur de Jarnac à Saint-Michel si rien n’est fait.
  • garantir une pérennité à long terme (au-delà de 20 ans) de l’infrastructure.
  • réaliser une partie des travaux d’automatisation de la signalisation qui sera mise en service en 2023.

Au final, ces travaux portent, de manière discontinue, sur 34 km de voie. Ils permettront de régénérer la voie, 13 passages à niveau, la plateforme et le réseau hydraulique afin d’améliorer la gestion des eaux pluviales.