Réduire la taille du texte du contenu Aggrandir la taille du texte du contenu

Le patrimoine bâti

 

L'Amphithéâtre gallo-Romain

 

Amphitheatre gallo romainLe peuple des Santons occupait la Saintonge à l'époque gauloise. Les Romains ont conquis la région et se sont installés sur les bords de la Charente. La ville de Saintes (Mediolanum), située à l'extrémité occidentale d'un axe commercial et routier (via Agrippa) qui reliait Lyon (capitale des Trois Gaules) à la façade atlantique, s'est alors rapidement monumentalisée.


A l'époque d'Auguste (27 av. J.-C. - 14 ap. J.-C.), la ville devient probablement la capitale de la province de la Grande Aquitaine (Aquitania). Celle-ci s'étendait alors de la Loire jusqu'aux Pyrénées. Mediolanum est dotée d'importants monuments publics : l'amphithéâtre, l'arc de Germanicus, les thermes et l'aqueduc sont encore partiellement visibles aujourd'hui. A l'époque de son apogée (fin du Ier siècle - début du IIème siècle), la cité devait compter plusieurs milliers d'habitants.
 
L'amphithéâtre de Mediolanum est l'un des plus précoces de Gaule. Il est possible que sa construction ait débuté dès le règne de Tibère (14 - 37 ap. J.-C.), pour s'achever sous le règne de Claude (41 - 54 ap. J.-C.).


Comme beaucoup d'amphithéâtres de l'Empire Romain, celui de Saintes a été implanté à la périphérie de la ville antique dans un site choisi et aménagé : le « vallon des Arènes ». Grâce à une topographie favorable, les constructeurs ont été dispensés d'une partie de leur travail, l'amphithéâtre prenant appui sur le versant du vallon.
 
Ce monument elliptique, aux dimensions imposantes (long de 126 mètres et large de 102 mètres), permettait d'accueillir plusieurs milliers de spectateurs autour de représentations sanglantes et violentes tels que des combats de gladiateurs (munera) ou des chasses d'animaux (venationes).
 
Au IIIème siècle, la cité décline et se retranche à l'intérieur d'un impressionnant rempart, construit à partir des vestiges des monuments publics et funéraires des décennies précédentes. L'amphithéâtre n'est alors plus utilisé. Dès le Moyen-Age, il sert, entre autres, de carrière de pierres. Il est classé Monument Historique en 1840. C'est à partir de ce moment qu'il est progressivement remis en valeur.Sites en scène
 
Aujourd'hui, malgré la disparition des superstructures, les vestiges rendent une image fidèle de ce que pouvait être ce monument à l'époque de sa splendeur.
Le site est désormais plus calme et accueille des visiteurs toute l'année. Il est également animé lors de manifestations telles que la Nuit Européenne des Musées ou les Journées Européennes du Patrimoine (concerts, théâtre, visites...).
 
Certains objets retrouvés à l'occasion de diverses fouilles dans le quartier de l'amphithéâtre sont visibles au musée archéologique.

 

Services proposés

  • Accueil, renseignements touristiques, boutique, salon de thé.
  • Visite simple : 4 € / adulte, gratuit jusqu'à 18 ans inclus 
  • Location d'audio guide (français ou anglais) : 3 € en plus
  • Visites guidées pendant l'été (selon programme défini par l'Office du Tourisme)
  • Tarifs groupes : nous consulter au 05 46 97 73 85

 

Sites en scène

Horaires d'ouverture

  • Du 1er juin au 30 septembre: tous les jours de 10h à 20h
  • Du 1er octobre au 31 mars: du lundi au samedi de 10h à 12h30 et de 13h30 à 17h et le dimanche de 14h à 17h30
  • Du 1er avril au 31 mai: du lundi au samedi de 10h à 18h et le dimanche de 14h à 18h30
  • Fermeture les 1er janvier, 1er mai, 1er novembre et 25 décembre

 

Contact

Amphithéâtre gallo-romain
20 rue Lacurie
17100 SAINTES
05 46 97 73 85
amphitheatre@ville-saintes.fr
Voir la page Facebook

 

 

L'Arc de Germanicus

L'Arc de GermanicusL'arc de Germanicus marquait l'entrée principale de la ville romaine en avant du pont qui traversait la Charente. Ses deux arches correspondaient aux deux sens de circulation de l'époque. Dédié à l'empereur Tibère à Drusus et à Germanicus, il a été construit par un noble santon du nom de Caius Julius Rufus vers 18-19 ap. J.-C.

C'est un monument sobre décoré de pilastres cannelés et de chapiteaux composites avec un entablement portant des inscriptions. Il a subi quelques transformations à l'époque médiévale et était promis à la démolition en 1843, en même temps que l'ancien pont. Il a été sauvé par l'intervention de Prosper Mérimée grâce auquel l'arc a été démonté puis remonté sur la place Bassompierre. Long de 15,9m et haut de 15m, c'est un des vestiges romains les mieux conservés de la ville de Saintes.

 

 

 

Les Thermes de Saint-Saloine

Les Thermes de Saint-SaloineLes thermes de Saint-Saloine sont les vestiges d'un des nombreux établissements thermaux que possédait Saintes (Mediolanum) à l'époque romaine. De dimensions assez réduites, ces thermes datent du troisième quart du Ier siècle ap. J.-C. Se trouvant dans un quartier relativement excentré, comme l'amphithéâtre, ils seront progressivement abandonnés et transformés en nécropole à partir du IIIe siècle.

Un sanctuaire paléochrétien dédié à Saint-Saloine est alors installé à l'intérieur des thermes mais il tombera en ruine au XVIe siècle.
Aujourd'hui on peut encore identifier les murs de soutènement du caldarium (salle des bains chauds), cependant ni le système de chauffage ni le système d'alimentation n'ont été conservés. Ce site témoigne non seulement du mode de vie à Saintes à l'époque antique mais également de l'évolution topographique de la cité.

 

 

 

Le Gallia Théâtre

Le Gallia ThéâtreFace au Palais de Justice, Le théâtre Gallia est situé sur le cours National, réalisé au XIXe siècle sur le comblement des fossés de l'ancien rempart. Conçu dans le style néoclassique par l'architecte parisien Bourla le théâtre présente un avant-corps de trois travées.

La partie inférieure divisée par trois arcades est surmontée d'une loggia encadrée de pilastres et d'un entablement à l'antique. Sa façade est enrichie de sculptures allégoriques représentant les activités humaines et de masques en terre cuite du théâtre classique.

Dans la partie supérieure on peut admirer les bustes de Racine et de Molière.


L'Association Gallia Théâtre assure la gestion et la programmation de la saison du théâtre municipal. Sont proposés près de 85 spectacles par an et environ 10 séances de cinéma d'art et d'essai par semaine. Cette structure vient d'être labellisée «Scène conventionnée».


Contact

Tel : 05 46 92 10 20
E-mail : contact@galliatheatre.fr
Plus d'informations sur gallia-theatre.fr

 

 

 

La Médiathèque François-Mitterrand - ancien couvent des Jacobins

Médiatheque Francois MitterrandS'installant à Saintes à partir du XIIIe siècle, les Jacobins décident de construire un couvent au pied des falaises, à l'intérieur du rempart de la ville. Ce premier établissement est entièrement détruit pendant la guerre de Cent Ans mais il est reconstruit au XVe siècle en gardant à peu près les mêmes dispositions que l'ancien.

Il devient ensuite Bien National et propriété privée au XXe siècle. Le propriétaire, un négociant de cognac, M. Maurice Martineau aménage sa demeure dans l'angle sud-ouest du couvent et la décore de vitraux, de boiseries et de céramiques Art Nouveau. En léguant ses biens et surtout sa riche collection de livres, Maurice Martineau est à l'origine de la création de la Bibliothèque Municipale de Saintes qui occupe ces lieux aujourd'hui.


La médiathèque François Mitterrand, propose différents espaces : adultes, jeunesse, espace Images et Sons, espace Culture Multimédia, documentation Arts et Fonds ancien. Elle organise également des expositions temporaires ainsi que des actions de médiation autour de la lecture et du livre. Par ailleurs, elle bénéficie d'une structure de quartier : la médiathèque Louis Aragon dans le quartier de Bellevue.


Contact

Tel : 05 46 93 25 39
E-mail : mediatheque-fm@ville-saintes.fr
>> Plus d'informations

 

 
Retour en haut

Rechercher

Mes démarches en ligne

Je participe à la vie de ma cité

Je découvre Saintes

Ici ca bouge

Agenda